Le modèle commercial colonial

26 juillet 2006 par - Weblog

L'échec des négociations commerciales internationales de l'OMC et du cycle de Doha n'est pas une bonne nouvelle pour les défenseurs de la diversité culturelle.
Elles laissent, en effet, le champ libre au développement des accords commerciaux bilatéraux qui, comme le notait le professeur Patrick Messerlin dans le quotidien "Les Echos", sont " un retour du colonialisme à l'état brut ". Un colonialisme qui permet aux forts et aux riches de dicter leur loi aux faibles et aux pauvres, et aux américains d'exiger des pays avec qui ils négocient l'abandon de leur politique de soutien à la diversité culturelle.
Plus que jamais, les créateurs doivent rester vigilants et mobilisés et réunir dans chaque pays l'ensemble des organisations professionnelles concernées au sein de coalitions favorisant la ratification de la Convention internationale sur la promotion de la diversité des expressions culturelles et assurant une surveillance des menaces pouvant résulter de la conclusion d'accords commerciaux bilatéraux.

Pascal Rogard

Laisser un commentaire