Passage de témoin

14 février 2007 par - Weblog

Occupé par la naissance d’Octave, j’ai oublié de remercier Agnès Vincent-Deray, Bertrand Tavernier et Thierry Frémaux d’avoir perpétué la mémoire de Jacques Deray en créant le prix du meilleur film policier français de l’année soutenu par la SACD et France Télévision.
La remise de ce prix à l’ Institut Lumière a permis à Bertrand Tavernier d’unir dans un même hommage Jacques Deray et Francis Girod qui ont su créer des œuvres plébiscitées par le grand public, faire aussi entendre leur musique intime et mettre beaucoup d’énergie dans l’action collective au service de la création cinématographique.
Le choix de Guillaume Canet pour «Ne le dis à personne» est un hommage mérité à l'un des plus brillants jeune talent du cinéma français qui, je l’espère, saura aussi comme ses grands aînés mettre ses qualités au service de l’intérêt général.

Laisser un commentaire