César et Brutus

13 février 2006 par - Weblog

Tragédie shakespearienne dans les milieux de la production cinématographique.
Le président de la chambre syndicale des producteurs de films , Jean François Lepetit interroge le président de l'académie et du syndicat rival Alain Terzian sur la cotisation désormais exigée des membres qui serait à l'origine "de malentendus susceptibles s'ils n'étaient pas dissipés de porter ombrage à la crédibilité de la cérémonie des Césars elle même".
L'affaire est d'importance car certains producteurs n'ayant pas acquitté la cotisation de 50 euros ont été rayés des listes électorales alors qu'ils pensaient seulement ne pas recevoir le coffret de DVD des Césars et donc conserver le droit de voter sans voir les films.
Je suggère donc aux pouvoirs publics de se saisir du sujet et de créer un soutien financier et un crédit d'impôt permettant aux producteurs désargentés de s'acquitter de la cotisation César.
Et je redemande à nouveau humblement au conseil d'administration de l'académie de publier ses comptes.

Pascal Rogard

Laisser un commentaire