Renaissance

27 février 2006 par - Weblog

Même Jean Labé le président de la Fédération nationale des cinémas français hostile à l'équipement numérique des salles de cinéma avait le sourire après la projection en 2K de "Renaissance" le film de Christian Volckman, organisée par le CNC.
Un sourire justifié par la qualité de de ce film français d'animation en noir et blanc qui utilise toutes les technologies du cinéma numérique pour entrainer le spectateur dans un Paris labyrinthique, à la recherche du secret de l'immortalité.
Outre l'hommage à Avalon le film culte de Mamoru Oshii et à son atmosphère de jeux vidéo, la séduction de ce cinéma est lié à un univers dont la beauté formelle est étonnante.
Et puis ceux qui défendent l'emploi culturel peuvent être rassurés par le très long générique de fin.
Dans le cinéma, les nouvelles technologies créent des emplois. Toutes les fonctions traditionnelles d'auteurs sont présentes et il en existe de nouvelles.Certains acteurs font certes des mouvements plus qu 'ils ne jouent, mais d'autres sont les voix des personnages.
Et puis il y a cette liste impressionnante de nouvelles fonctions aux noms anglais indéchiffrables par les non initiés qui font de ce type de film une grande entreprise artistique et technique.

Pascal Rogard

Laisser un commentaire