Hambourg

23 novembre 2008 par - Weblog

Arriver à Hambourg et c'est la chanson de Procol Harum qui trotte dans la tête. Mais l'affaire est bien plus sérieuse car  " la porte du monde"  accueille les 6 èmes rendez-vous franco-allemands du cinéma organisés par German films et Unifrance.

Au menu des débats animés par Yves Marmion et Alfred Hürmer sur les coproductions entre les deux pays et une session consacrée au développement de la vidéo à la demande.

Tobias Künkel de Deutsche Telecom-videolab et Bernard Tani d'Orange ont exposé des stratégies similaires qui visent à place les anciens monopole de télécommunications au coeur de la révolution numérique en remontant dans la chaine de valeur pour devenir éditeur de programmes et même coproducteur d'oeuvres cinématographiques pour l'opérateur historique français.

Dans ce contexte marqué par l'arrivée dans le secteur de géants industriels , Alain Rocca a brillamment expliqué la volonté des producteurs indépendants regroupés dans Universciné d'éditorialiser le cinéma d'auteur et d'obtenir grace à la vidéo à la demande des remontées de recettes transparentes garantissant à la création au moins 50% du prix payé par le public. Une démarche permettant de revenir sur les errements du marché de la vidéo qui a trop longtemps traité producteurs et auteurs en parfaits gogos .

Et pour finir ce trop court séjour , un froid soleil a accompagné une visite en bateau de lieux de tournage et du port . Une occasion de s'abandonner au plaisir de la conversation et de  sentir en fermant les yeux les effluves de la mère de tous les fleuves .

Laisser un commentaire