Y a du monde au balcon

25 avril 2009 par - économie numérique

Une centaine de personnes ont manifesté samedi, en début d'après-midi, sur la place Edouard Herriot, à proximité de l'Assemblée nationale, contre le projet de loi "Création et Internet", qui vise notamment à réprimer le piratage, a constaté l'AFP.

Commentaires (15)

 

  1. « Qu’on leur donne de la brioche » ?

  2. Pascal Rogard dit :

    Je préfère « pain, amour et fantaisie »

  3. stun dit :

    Conclusion?

    Trop peu de la population est intéressée par le sujet…

    Pour un filtrage généralisé ça fais vraiment peur… (il existe encore des gens supposant que Creation et Internet est destiné à la protection des artistes?)

    L’asso Globenet finalise un article fort intéressant sur ce point, et surtout, assez accessible aux néophites ou utilisateurs habituels d’Internet.

    Lors de sa publication, je vous prierais Monsieur Rogard de le lire (je vous contacterais à ce sujet), vous comprendrez, je l’espère, que cette loi ne fait que vous utiliser tel de pauvres petits pions sur un plateau d’echec…

  4. bernard dit :

    soit environ 10x fois plus que de députés pour dévoter la loi c’est pas un si mauvais score pour des amateurs 😀

  5. Il faut être honnête, d’un, il y avait, au plus fort de la manifestation, environ 500 personnes. Deux, ca reste très faible au regard des enjeux (en tout cas des enjeux revendiqués par les anti Hadopi). C’est à mettre en rapport avec deux millions de sites ayant participé à l’opération black out de l’internet, par exemple.

    Espérons que LOPSI mobilise plus 😉

  6. Pascal Rogard dit :

    Ah ces journalistes de l’ AFP ils ne savent même pas compter

  7. Stun dit :

    « Ah ces journalistes de l’ AFP ils ne savent même pas compter »

    krrrkrrrrrrrr

    Mr Pascal Rogard, dans le milieu de l’informatique et des fabriquant underground d’IP nous nommons une réponse comme la votre : « un troll », et le votre est fort poilu.

    Toutefois, je concède que l’éducation est de plus en plus maltraité et que nous devrions nous liguer pour apprendre à compter à nos enfant!

    (Plus sérieusement, d’autres journalistes avancent des chiffre de l’ordre de 200 à 300 manifestants sur Paris + quelques manifestations en province.)

    Rappelons que ces quelques centaines d’individus sont ceux qui maitrisent utilisent et administrent le net français… Pas de simples poneys étalant leur vie privée sans réfléchir sur facebook…

  8. Pascal Rogard dit :

    Une avant garde éclairée en quelque sorte.

  9. Stun dit :

    Je ne sais pas si vous faites preuves d’ironie ou pas…

    Quoi qu’il en soit, nous défendons entre autre notre vie privée… (cas typique du mouchard gouvernemental installé sur nos PC)
    Effectivement, beaucoup d’internautes utilisent des « sites » tel facebook, nous discréditant quelque peu. Enfin il existe de nombreuses autres raisons de refuser cette loi, mais ma vie privée et la neutralité du réseau sont ceux qui me paraissent le plus important.

    Accepteriez vous de consacrer quelques instants à la lecture de cet article :

    http://www.globenet.org/20090425-L-a-b-c-du-filtrage-d.html

  10. Salabreuil dit :

    Monsieur Rogard,

    J’aurais été curieux d’avoir votre avis sur l’article de Bruno Ory-Lavollée, ancien directeur général de l’ADAMI et défenseur de la licence globale, paru dans le Monde le 13 avril.

    http://www.lemonde.fr/opinions/article/2009/04/13/creation-et-internet-inutile-precaution-par-bruno-ory-lavollee_1180053_3232.html

    « Aucun des artistes qui ont signé des pétitions pour soutenir cette loi ne peut accepter qu’en son nom on s’attaque aux libertés individuelles, ni que la culture, synonyme de liberté et d’épanouissement, entre en ménage avec l’espionnage des vies privées. Il leur faut, dès lors, être conscients du fait que cette loi ne pourra combattre que les réseaux de pair à pair publics. Si elle le fait avec succès, le téléchargement illégal baissera, du moins pour un temps. Mais il migrera des grands bazars gratuits du peer to peer vers des foires au troc locales, prenant souvent la forme de communications privées. Dès lors, la question d’indemniser les créateurs, les interprètes et les producteurs au titre des oeuvres téléchargées illégalement reste entière. »

    Merci…

  11. Salabreuil dit :

    D’autre part, le fait d’être partisan du projet de loi « Création et Internet » ne devrait pas empêcher les artistes et les sociétés d’auteurs de se désolidariser de certains rapporteurs.

    Je pense notamment à Monsieur Frank Riester, qui fait figure d’agité du bocal au sein du camp pro-Hadopi, et dont les excès risquent de créer des amalgames dommageables pour les artistes français qui risquent, bien malgré eux, de ne pas sortir grandi aux yeux, non plus de leur public, mais des citoyens que nous sommes tous.

    Car lorsqu’on entend ce député vouloir étendre la surveillance électronique aux communications privées, notamment aux mails, sous prétexte que l’envoi de pièces jointes peut être un moyen de partages de fichiers illégaux, on croit rêver et il y a de quoi se demander si on parle toujours de défense du droit d’auteur. Le droit d’auteur, c’est bien mais pas au détriment des libertés individuelles – il faut garder le sens de la mesure qui semble échapper à beaucoup de participants à ce débat.

    Je sais que cet amendement visant la surveillance des mails a été repoussé. Il n’en reste pas moins qu’une volonté d’étendre la surveillance à toute communication électronique est présente dans le débat actuel. Même si cette volonté n’aboutit pas, elle aura inquiété nombre de citoyens, et provoqué une méfiance à l’égard des artistes qu’elle prétend défendre.

    Je ne peux pas croire qu’être en faveur d’Hadopi s’apparente à une volonté de bafouer les libertés individuelles – si nous sommes tous d’accord pour considérer que les échanges privés ne peuvent faire l’objet d’une surveillance sans la décision et le contrôle d’un juge. Il me semblerait judicieux, et en prévention de certains dérapages et amalgames, que les artistes et les sociétés d’auteur favorables à la surveillance des réseaux publics de partage de fichiers prennent clairement position sur ce point, et que leur voix soit distinctement entendue au milieu de tout ce brouhaha.

    Rassurez-nous…

  12. Pascal Rogard dit :

    En ce qui concerne l’article de Bruno Ory Lavollée, je tiens à dire même si j’ai eu des désaccords avec lui quand il défendait la licence globale pour le compte de l’ADAMI que c’est un honnête homme avec qui j’ai toujours eu plaisir à échanger.
    Et ne soyez pas surpris, bien que n’étant pas technicien je suis assez d’accord avec lui sur le fait que le système proposé n’est véritablement efficace que contre les échanges peer to peer qui sont publics ce qui au passage montre le caractère non intrusif du dispositif.
    Par contre il est parfaitement possible que le téléchargement illicite migre vers d’autres systèmes moins détectables ce qui pourrait nécessiter de repenser les modalités techniques de la réponse graduée.
    Je pense également que ceux qui pistent les internautes ne sont pas ceux que l’on croient , ce sont plutôt les marchands du temple qui ont envahi l’internet pour profiler les consommateurs et mettre leurs outils technologiques au service de sociétés commerciales.
    Quant au débat sur les libertés , il convient de rappeler qu’une liberté est toujours bornée par une autre liberté et que la liberté individuelle ce n’est pas de porter atteinte par le téléchargement illicite à la liberté de créer qui est une liberté d’expression

  13. Seb dit :

    Bonjour Mr Rogard,

    Vous n’avez pas repondu clairement a la question de Salabreuil.
    Approuvez vous ou non la proposition de Mr Riester: la possibilite pour l’HADOPI de surveiller les communications electroniques, et d’etendre le champ d’action de la riposte graduee vers les communications electroniques ?
    Et si vous l’approuvez, est-ce en votre nom propre ou celui de la SACD ?

  14. Pascal Rogard dit :

    Vous avez un ton inquisitorial qui me fait penser que vous êtes un inconditionnel du très beau film de claude Miller « Garde à vue »
    Votre question concerne 2 amendements dont l’un est de coordination et l’autre a été retiré.

  15. Lili dit :

    C trop bien!!!=)x)

Laisser un commentaire