6 spectateurs par séance

30 avril 2010 par - Weblog

Moins de 6 spectateurs par séance dans une seule salle en France au bout d'un mois d'exploitation , tel est le sésame qui ouvrira aux films victimes de cette infortune la chance insigne de bénéficier d'une dérogation à 3 mois au lieu de 4 pour être exploités en DVD ou en VàD.

On ne saurait faire plus restrictif et les Parlementaires qui avaient ouverts dans la loi de modernisation de l'audiovisuel public cette fenêtre de dérogations ne pourront que trouver saumâtre l'interprétation qu'en ont donné les professionnels de la profession et que le gouvernement fidèle aux accords conclus vient de traduire dans un décret.

Mais reconnaissons que 3 ou 4 mois celà ne change pas grand chose.

Le nouveau régime de la vidéo et de la vàd à l'acte  voté par les Parlementaires est d'ailleurs bien plus protecteur des libertés que  le Guantanamo des films construit par les organisations professionnelles qui prévoit la réclusion pendant 3 et 4 ans sans remise de peine de ceux qui voudraient être diffusés par un service de Vàd par abonnement ou  par un site de Vàd gratuite. 

Les bonnes règles sont celles qui protègent la création et les mauvaises celles qui empêchent sa diffusion sans être proportionnées à leur objet.

Et les mauvaises règles chassent les bonnes.

Laisser un commentaire