Une grande dame du cinéma

19 août 2013 par - Weblog

 

DR

 

Impossible au moment de reprendre l'écriture de mes billets de ne pas penser à une grande dame du cinéma Fabienne Vonier disparue au cœur de l'été .
Elle faisait partie de ses professionnels inconnus du public, mais  indispensables à l'éclosion des films dans les salles.
Le métier de distributeur cinématographique est sans doute le plus risqué du cinéma et c'est pourquoi la majorité de celles et ceux  qui l'exercent sont conduits à intervenir aussi dans la production .
Ce sont les créateurs hors des normes commerciales qui ont le plus besoin du talent des distributeurs pour  atteindre la notoriété qui leur permettra de construire une œuvre .
Fabienne Vonier a ainsi accompagné toute la carrière de Youssef Chahine qui a brillamment illustré le logo de sa société Pyramide connue de tous les cinéphiles car annonçant beaucoup de succès de " Milou en Mai " de Louis Malle à " Smoking, No smoking d'Alain Resnais en passant par "Y aura-t-il ,de la neige à Noël de Sandrine Veysset et Vénus Beauté de Tonie Marshall

Elle a accompagné le québécois Denis Arcand avec " Les invasions barbares " Aki Kaurismaki, Fatih Akin,Elia Suleiman et plus récemment Nuri Bilge Ceylan.

Comme beaucoup de professionnels exigeants , elle s'était aussi impliquée dans la vie sociale  du cinéma pour défendre la distribution indépendante et le droit à la différence .

Elle manquera à tous au moment où le cinéma français se disperse dans des querelles fratricides qui occultent les tentatives incessantes à Paris et à Bruxelles de mettre en cause notre politique cinématographique et l'outil incomparable de son rayonnement qu'est le CNC

Beaucoup de travail en perspective pour sa nouvelle présidente Frédérique Bredin dont les exceptionnelles qualités seront indispensables pour remettre de l'ordre dans la maison cinéma en ces temps où prédominent   discordes internes, esprit de chicane et auscultations nombrilistes.

 

 

 

Laisser un commentaire