Charlie et Steve sont en bateau

7 février 2007 par - Weblog

En bloquant l'initiative du commissaire Charlie McCreevy visant promouvoir les DRM en vue d' éradiquer la copie privée et sa rémunération José Manuel Barroso a non seulement fait un choix politique judicieux, mais il a surtout évité à la Commission Européenne de se ridiculiser.
L'icône de la musique en ligne, le patron d'Apple Steve Jobs réagissant aux attaques et critiques dont sa société est l'objet vient en effet dans une lettre publiée sur son site de condamner les systèmes de DRM dont il assure qu'ils n'endigueront jamais le piratage. Une condamnation qui lui permet de se défausser de toute responsabilité sur les majors de la musique qui imposent ces protections techniques et de répondre aux européens qui contrôlent ces sociétés : commencez par faire le ménage chez vous.
Le débat sur l'intéropérabilité lancé lors de l'examen de la DADVSI par Renaud Donnedieu de Vabres et de nombreux parlementaires de tous bords ne fait que commencer.

Laisser un commentaire