Déverouillage

11 janvier 2009 par - économie numérique

En annonçant le déverouillage de ses offres musicales sur Internet , Apple devrait donner un nouvel essor au développement du téléchargement légal en ligne. Ce changement radical de politique permis grâce à de nouveaux accords conclus avec les majors de la musique devrait s'accompagner de la fin du prix unique de la chanson en ligne et se traduire par des réaménagements tarifaires faisant varier le prix des nouveautés entre 0,69 cents, 0,99 cents et 1,29 euro.

Pour la musique la partie des accords Olivennes positive pour les consommateurs est entrée en vigueur plus tôt que prévu et en tout bien bien avant l'adoption de la nouvelle législation puisque l'examen de la loi  "création et Internet " par l'Assemblée Nationale n'est pas prévu avant mars prochain.

Mais ce bon exemple n'a pas l'air d'inspirer le cinéma qui conjugue toujours chronologie ringarde et verrous numériques aussi multiples qu'inefficaces.

Commentaires (2)

 

  1. VERAN dit :

    Pascal, bonjour, des questions.

    1/ Qu’est ce que serait pour le film une chronologie « rationelle » ou logique ou intelligente ?

    2/ Comment arbitrer entre disponibilité (dans l’intérèt des publics et des auteurs) et exclusivité de certains canaux de diffusion ?

    3/ La ringardise actuelle n’est elle pas le fruit de négociations répétées entre ayant droits et « distri-diffuseurs » ?

    LV

  2. Pascal Rogard dit :

    Un bon exemple est fourni par les propositions du CNC .
    Quant à l’arbitrage entre disponibilité et exclusivité, il peut être assuré en garantissant une période d’étanchéité de la fenêtre d’exploitation.
    Et la ringardise est le fruit de l’absence de négociations.

Laisser un commentaire