Entrée des artistes

1 janvier 2012 par - Weblog

Il sera difficile en 2012 d'échapper aux prétendants à l'Elysee, à leur entourage, aux chroniqueurs politiques, à toutes les bourdes de campagne et aux petites phrases assassines qui ne résistent pas à une nuit de sommeil ou même à un bon film ou une pièce de théâtre réussie  .
Il sera difficile en 2012 à tous les professionnels du spectacle de s'exprimer car à peine les tréteaux de la  présidentielle et des élections législatives auront ils été démontés qu' à Londres les champions et championnes envahiront les écrans pour la grande orgie musculaire des jeux olympiques .
Mes vœux s 'adressent donc à tous les vrais  saltimbanques du cinéma, de la fiction télévisuelle et radiophonique,  de la musique de scène, du théâtre, de l'humour, de l'opera, de la comédie musicale,de la danse,des marionnettes,du mime, du cirque , des arts de la rue et de la création interactive qui auront le courage d'affronter tous ces amateurs qui vont envahir les écrans et même les Zénith pratiquant une concurrence déloyale et délivrant des prestations gratuites .
Que tous ceux là sachent que la Sacd est à leur service et qu'elle demandera aux amateurs de faire place nette le plus vite possible et de s'engager pour rattraper le temps perdu à respecter le droit d'auteur et à accroître considérablement les moyens qui permettent à tous les créateurs de s'exprimer.
Et en attendant 2013 qui sera dédiée à Claude Lelouch vive 2012.

Commentaires (3)

 

  1. yann dit :

    Puisque l’on parle d’un futur président… citons celui qui fut le 3ème des états-unis, à une époque ou cette fonction n’était pas encore galvaudée. Cela vise plutot les brevets, mais s’applique a toute création de l’esprit (les dérives du copyright valant bien celles des brevets):

    ****
    If nature has made any one thing less susceptible than all others of exclusive property, it is the action of the thinking power called an idea, which an individual may exclusively possess as long as he keeps it to himself; but the moment it is divulged, it forces itself into the possession of everyone, and the receiver cannot dispossess himself of it…He who receives an idea from me, receives instructions himself without lessening mine; as he who lights his taper at mine, receives light without darkening me. That ideas should be spread from one to another over the globe, for the moral and mutual instruction of man, and improvement of his condition, seems to have been peculiarly and benevolently designed by nature…Inventions then cannot, in nature, be a subject of property. –Thomas Jefferson
    ****

    D’autres citations de sa part sur la création monétaire et les banques sont aussi d’une criante actualité!

    C’est à cela que l’on reconnait les grands hommes et penseurs!

    Henri Verneuil, dans le cinéma qui est plus votre rayon, en fait partie. Lui aussi avait senti dès le début des années 60 l’Europe en dérive que nous avons aujourd’hui:

    ****
    http://www.linternaute.com/homme/loisirs/l-avis-de-jean-gabin-sur-la-crise-europeenne.shtml
    ****

    Remarquez que le titre du film ne nous sort pas non plus du sujet: « Le Président ».

    Mais jusqu’à la fin, on trouvera des gens pour planter les derniers clous du cercueil… jusqu’à ce que leurs propres règles les achèvent.

    Mais tout ceci illustre que le vote à venir n’est pas anodin. Reste juste à avoir un candidat digne du poste, qui puisse émerger du panier de crabes de la politique inféodée aux lobbies…

    • Pascal Rogard dit :

      Bof la politique inféodée aux lobby ça sent son extrême droite non
      Et ne citez pas Henri Verneuil , je l’ai bien connu et je pense qu’il n’aurait pas du tout aimé être associé à votre prose

      • loy dit :

        Cela ne sentirait pas plutôt… le réalisme? Les lobbies sont partout en politique à règnent auprès des gouvernants et de Bruxelles: Les adresses de leurs bureaux sont dans l’annuaire.

        Quand à préjuger de ce que les morts pourraient dire ou penser s’ils ne l’étaient pas… C’est justement la marque de fabrique du FN avec Jeanne d’Arc.

        Ceci éloigne singulièrement d’un lien, rien de plus factuel, sur une scène d’un vieux film qui avait hélas vu juste…

Laisser un commentaire en réponse �&á loy