Les syndicats de producteurs à la pesée

30 mars 2009 par - audiovisuel

Toujours bien renseigné satellifax, le quotidien de l'audiovisuel qu'il faut déguster le matin pour potiner l'après-midi nous informe que le CNC aurait étudié la représentativité des syndicats de producteurs d'oeuvres audiovisuelles.

Cette étude fait suite à la décision de Christine Albanel de refuser de valider des accords sur la production audiovisuelle conclus par le SATEV et le SPI non pour cause de favoritisme à l'égard de M6 mais tout simplement pour manque de représentativité des organisations de producteurs signataires et pour avoir  évincé les auteurs de ces discussions.

L'étude faite par le CNC sur la production aidée montre que dans le domaine de la fiction l' USPA aussi bien  en volume d'investissement et qu'en nombre de productions est en réalité la seule organisation vraiment représentative.

Par contre sur le documentaire le SPI et l'USPA sont au coude à coude avec un avantage pour le premier en nombre de productions, même si les deux organisations peinent à fédérer puisque près de 50% des productions ne sont affiliées nulle part .

Ces résultats permettent de comprendre pourquoi les nombreuses organisations de producteurs se sentent obligés de se fédérer  quitte à s'allier avec le SPECT (rien à voir avec 007) qui regroupe les producteurs de flux.

Mais même si l'union fait la force, rien ne dit  que la diversité culturelle fera longtemps  bon ménage avec les voleurs de patates.

Laisser un commentaire