La paix des ménages

8 mai 2010 par - audiovisuel

Les responsables du festival du film de Cannes qui débute mercredi prochain ont les yeux rivés sur le volcan Eyjafjöll qui pourrait troubler le ballet bien réglé des arrivées et départs des festivaliers, des cinéastes et de tous ceux qui ayant quelque chose à vendre cherchent à récupérer pour leur image une part du fameux glamour Cannois.

Afin d'assurer la paix des ménages cinématographiques,Canal plus après avoir à la fin de l'année conclut un accord avec les indépendants du cinéma vient de boucler une négociation complémentaire avec le Blic qui regroupe la partie la plus industrielle de la profession et notamment la  Fédération nationale des cinémas francais .

Celle ci tel Harpagon veillait soigneusement sur sa cassette contenant  non pas des espèces sonnantes et trébuchantes, mais un gros chèque de 12 millions d'euros versés depuis l'époque d' André Rousselet , chèque volatilisé grace l'habileté manoeuvrière des dirigeants de Canal plus qui avaient su tirer profit des erreurs de stratégie de responsables bien trop sûrs qu'il ne pouvait rien arriver à leur magot.

L'exploitation au lieu des 4 millions d'euros concédés aux indépendants récupérera donc 8 millions d'euros en 2010 mais devra ensuite se contenter de 6 millions d'euros en 2011, 5 millions en 2012, 4 millions en 2013 et 3,5 millions en 2014. Bref un sérieux coup de rabot qu'on ne saurait en ces temps de disette de peur de froisser le gouvernement qualifier de rigueur ou d'austérité mais qui est parfaitement en cohérence avec la nouvelle politique budgétaire .

Pour l'aide à la distribution les montants resteront inchangés, mais les entreprises intégrées pourront accéder à l'aide pour les films de 5 à 200 copies non amortis.

Au moment où la série Carlos va monter les marches, même si elle n'est pas en sélection officielle comment ne pas saluer les Edward Norton de la croisette, les illusionnistes  du patio à qui j'adresse un amical "salut les artistes"

Laisser un commentaire