La course du producteur sur la croisette

20 mai 2007 par - Weblog

La force du festival du film de Cannes, c'est d'être non seulement une vitrine du cinéma mondial, mais aussi un marché ou les films se financent et s'exportent.

La vie cannoise la plus rude est certainement celle des producteurs à la recherche de financement qui doivent alterner rendez vous d'affaires et déjeuners institutionnels où il est bon de montrer qu'on est en bonne santé.

Ce dimanche matin pas question pour nos producteurs de faire de dévotes visites aux églises de Cannes, car il faudra courir pour être présent à 12h au brunch de la région Ile de France devenu un soutien significatif et à 12h30 au déjeuner de Canal plus premier financier du cinéma français.

Ainsi va la vie cannoise trépidante et indéchiffrable pour ceux qui la regardent de l'extérieur,mais essentiel pour la création cinématographique

 

 

Laisser un commentaire