Portés disparus

29 mars 2015 par - Weblog

DR

Contrairement à son prédécesseur le gouvernement de Manuel Valls a compris la nécessité de lutter efficacement contre la contrefaçon numérique afin d'éviter le délitement du tissu créatif.

Les mesures annoncées par Fleur Pellerin pour asphyxier  financièrement les sites illicites vont dans le bon sens la publicité étant une des ressources qui attire les mafieux vers ce type d'activité .

La deuxième étape devrait être une charte avec les acteurs du paiement en ligne car les truands de l'Internet savent aussi se faire rémunérer en misant sur la crédulité du  chaland qui croit payer pour acquérir légalement une chanson ou un film.

Il importe également que les producteurs utilisent les outils technologiques mis à leur  disposition par les sites comme You tube ou Daily Motion pour bloquer les mises à disposition effectuées par les particuliers car ce type de contrefaçon peut facilement être évitée

Il est sans doute  plus facile pour beaucoup d'entre eux de pleurnicher sur les faiblesses de la politique publique que de prendre les mesures de précaution nécessaires à la protection des œuvres et des droits des auteurs même si la prévention en amont de la diffusion a beaucoup progressé.

Les professions cinématographiques et audiovisuelles ayant toujours besoin d'un grand frère pour les guider sur le bon chemin , le CNC qui a judicieusement décidé de se porter partie civile dans les affaires contentieuses devrait aussi faciliter la mise en œuvre effective de ces techniques de prévention.

Il faudra aussi de faciliter la suppression des liens vers les sites illicites et éviter que les moteurs de recherche ne soient un annuaire des quarante voleurs.

La lutte contre les exploitations contrefaisantes  doit impérativement comme le souhaite Fleur Pellerin marcher sur deux jambes car il est évident que l'absence d'offre légale pour telle ou telle œuvre est une incitation au pillage.

A cet égard rien ne vaut un petit détour par le moteur de recherche du CNC qui référence l'offre légale d'œuvres cinématographiques.

25548 films figurent dans la base de données . Superbe !!! La classe !!!

Petit problème seulement 10903 sont disponibles pour un accès légal en location, achat, VàD par abonnement, ou télévision de rattrapage.

On attend bien sûr avec impatience la suite c'est à dire le référencement des oeuvres audiovisuelles soutenues par le CNC : fictions, animation et documentaires.

Mais en l'état l'outil du Cnc élaboré sous la direction de Julien Neutres tient plus du catalogue des œuvres introuvables que du célèbre bureau des objets trouvés .

Si le cœur vous en dit, faites le test de l'indisponibilité et à la différence du Loto, vous aurez plus de chance de gagner que de perdre.

J'évite charitablement le petit détour par la case " règles absurdes " car le chemin de la réforme de la chronologie des médias est toujours aussi escarpé et sa modernisation  encore renvoyée aux calendes grecques par les commerçants au détriment des intérêts les plus élémentaires des créateurs.

Face à cette insupportable situation qui empêche des œuvres  financées en partie par des fonds publics d'être disponibles  et les auteurs de bénéficier de la rémunération attachée à leur exploitation , il importera que le Parlement reprenne la main et adapte la législation aux formidables opportunités de disponibilité qu'offrent les services numériques.

Car les services numériques ne sont pas des handicaps pour les créateurs mais des facilités d'accès au public et demain de potentielles ressources de financement pour autant que soient établies les règles du jeu d'une concurrence loyale et transparente .

On peut toujours rêver d'  un sursaut d'intelligence de la Commission Européenne  car ceux qui ont commencé leur mandat avec des idées malfaisantes pour la création ne sont pas à l'abri d'une apparition qui les remettrait sur le bon chemin celui d'une Europe de la Culture.

 

Commentaires (2)

 

  1. un pirate dit :

    je viens d’essayer le moteur de recherche
    3 films,

    un FRANÇAIS récent (sortie dvd en 2015) : 0 résultats
    un international (sortie salles 2012) : 0 résultats
    un FRANÇAIS agé (de Jean Girault sorti en 1972) : 0 résultats

    même pas des indisponibles, aucune entrée en bas…

    sérieusement ? trois films, tous connus et reconnus, aucune entrée ? ni par auteur, ni par acteur ni par titre…

    c’est CERTAIN que les choses vont dans le bon sens (ironie)

  2. Jeremiah Howard dit :

    Il y a quelques semaines, j’ai trouvé une bonne ressource où vous pouvez trouver beaucoup d’essais gratuits – letudier.com.

Laisser un commentaire